Jessie Andrews de retour pour du rimjob

Jessie Andrews de retour pour du rimjob

Des mois que la petite amie du porn n’avait pas pointé le bout de son nez dans une scène fraîche. Jessie Andrews avait abandonné les marathons de pipes baveuses pour se rapprocher de la gent féminine et parcourir les courbes de ces consœurs de ses petits doigts agiles. Elle apparaît pour EroticaX et Mason (qu’elle a bien connue à l’époque Elegant Angel) dans une complicité moussante de salle de bains en compagnie de Sovereign Syre.

Mis de côté les bracelets et autres mixtapes électro. Elle se concentre sur le rimjob et le cunni, deux nobles activités qu’il est important de pratiquer 30 minutes par jour selon l’INPES. L’esthétique du film se place dans la tendance du mouvement classe du porn : éclairage au spot, body transparent, champagne et maquillage léger malgré les faux cils. Rajoutez un peu de poil pour faire bonne mesure et la magie devrait opérer. Jessie et Sovereign sont deux professionnelles, elles sauront feindre la passion et se frotter selon les canons du genre, aucune crainte à avoir.

Tout débute dans une baignoire, ça se touche avec des bulles tout en veillant à préserver la flore vaginale de chacune. Une cystite arrive vite quand savon il y a. Avertissement utile aussi pour les garçons. Par contre, il n’en est pas de même pour la langue de Jessie. Quand elle pénètre la bouche de sa collègue, rester impassible tient du miracle et le flot des pensées se déverse en vague au fond des culottes.

Une fois l’ouverture humide terminée, les deux comparses se retrouvent dans une chambre d’hôtel pour s’échanger de longs baisers (et autres). L’ambiance est plus sèche, ça cherche le plaisir comme de l’or dans le Yukon, les techniques vues et revues n’empêchent pas les regards de s’énamourer sous les puissantes vibrations provoquées par la machine humaine. Jessie privilégie le rimjob, comme si avant le match, elle avait gagné le toss. Pile chatte, face anus.

Ici s’arrête l’expertise, on rentre dans l’intime, le goût de chacun. Je ne vais pas vous dire, c’est super ou c’est tout pourri. Devant du porno pro, chacun se focalise sur ce qu’il aime et fourre dans sa besace à phalanges qui une hanche gironde, qui un pli de ventre, qui une lèvre mordue. On tente de trouver ce qu’on était venus provoquer, l’étincelle qui enflammera la mèche du désir. Chacun cherche son tag et Jessie nous aide bien.

Quoi de neuf dans le porn ? 14

Des mois qu’on entend les âmes chagrines regretter la non-arrivée précoce de l’été et maintenant qu’il est là, le coquinou, plus personne pour en parler. Évidemment, tout le monde s’expose dans les parcs, les plages ou les sentiers montagneux pour les amateurs de vraies sensations que procurent les restes de nature assez proche d’une sortie d’autoroute, plus personne n’a le temps de râler, ça part en kiffade sauce j’t’fous le seum dans tous les sens, sur tous les réseaux sociaux. Dans le porn, il en va de même, on profite du soleil et de la douceur de vivre qui l’accompagne (malgré la sueur sous les bras).

_________________________________________

Jada Stevens et son gros cul s’emmerdent comme il faut à la plage. Tu as beau être une porn star renommée, si t’as pas d’amis pour te passer de la crème dans le dos, tu te fais chier comme un gens lambda.

Jessie Andrews l’a compris et elle s’est rendue au Coin des amis pour prendre un peu de gras sur les hanches. Il était temps qu’elle s’y mette, un peu comme cette annonce tonitruante dans le Landerneau porno. Celle dont on pensait avoir vu toute la sexualité en long en large et en profondeur n’avait pas encore fait d’anal. Sa première scène arrivera bientôt et c’est un contrat d’exclu d’une année pour visiter son popotin (une fois) qu’elle a dû négocier royalement. Jessie est bien de retour.

https://twitter.com/jessieslife/status/485872492398272513

Rappelez-vous de Mandy Sweet, la cameuse qui se touchait dans les bibliothèques et qui m’avait perturbé la libido. Avec tous les tokens ramassés, elle a pu se payer des vacances à la mer, mais comme ça ne rapporte pas autant qu’on l’imagine de montrer son cul à des voyeurs pingres et malpolis, elle ne s’est offert qu’un séjour dans la Manche, où elle s’est caillé le clito dans l’eau gelée.

Joanna Angels voyage aussi à bas coup et a fêté le 4 juillet (vous savez ce jour où des Britanniques ont dit va te faire à leur roi mais sans couper de tête) au Mexique. Pas loin, pas cher, avec du guacamole bien meilleur.

Jessy Dubai expose sa teub et ses seins au soleil brûlant, la playlist de l’amour dans les oreilles, rêvant au prochain petit cul d’hétéroflexible qu’elle va démonter. J’ai tellement envie de descendre en rappel le long du cordon de son casque pour lui rouler des grosses galoches saveur sel marin.

Brianna Brooks se met bien je ne sais où avec sa canette de Coors au goût de pisse light. Les brasseurs ouvriraient-ils leur budget marketing au porn ?

https://twitter.com/BriBrooksxxx/status/485861606656471040

En parlant de pub, August Ames nous a sorti le tweet sponso le plus naze du monde. Un lien, une phrase à la con et une photo sans rapport direct. Bravo à l’actrice porno détestée des accros au Synthol, ces connards d’amoureux de la chaussette pleine de sueur que sont les bodybuilders. Niquez-vous !

https://twitter.com/RealAugustAmes/status/485841617442463745

_________________________________________

Pendant que les autres se prélassent, d’autres triment dur pour payer les croquettes de leur chihuahua. Une petite sieste entre deux scènes et c’est reparti pour se mettre des doigts dans des positions inconfortables.

Marina Visconti rejoint les filles d’Erotica X. Je ne peux m’empêcher de frétiller. Malgré l’usage trop prononcé de la retouche sur leurs photos, elles me donnent toujours très envie de mater la vidéo.

Remy Lacroix en pleine dépression tente de nous faire passer un message. Comprenne qui pourra.

_________________________________________

Et en France alors, il se passe quoi ?

Alice Axx aux amitiés douteuses s’est déplacée pour rien à Budapest, puisque Rocco n’avait pas l’air d’être là. Je pense qu’il avait mieux à faire, comme voir son banquier en Suisse pour gérer ses millions.

Lexie Candy teste l’engagement de sa communauté avec des mots bien choisis. Son taux de transformation n’est pas convaincant.

Nikita Bellucci est trop une racaille sa mèr, elle bombe dans un style fresh pour le retour de Rebecca Lord en productrice porno pleine d’ambition. C’est Basick qui va être content.

Celle qu’on appelait Morgane et Khaleesi Candy et qu’on nomme désormais Vic Alouqua tente de nous semer au-delà des pseudos en se lançant dans la peinture. Le marché de l’art est en ébullition.

Pour terminer, on retrouve le meilleur ami de Thallia et Titia, Môssieur Philippe Corti en compagnie de Mike Angelo. Le Philou est un habitué du porno.

Quoi de neuf dans le porn ? 10

Je passerais volontiers ma vie dans le Twitter porn, c’est chaud, rigolo et peuplé des plus beaux boobs. Bon, faut faire une sélection à l’entrée quand même, histoire d’éviter les clones de la regrettée Lolo Ferrari, comme Amy Andersen, si votre goût n’apprécie pas cette catégorie de modifications corporelles. Certains aiment, on peut comprendre l’excitation pour l’extraordinaire, pour les limites repoussées de la morphologie humaine. Cependant, Cristina Cordula est bien embêtée pour catégoriser Amy et ses copines dans sa typologie des morphotypes. Y a quoi au-delà du 8 ?

_________________________________________

Miko Lee ne traîne pas au lit comme moi et c’est pour cette unique raison que je ne pourrais jamais vous offrir un lever de soleil sur le Pacifique.

Rita Faltoyano pousse un coup de gueule retentissant. Mais en apprenant qu’elle a pris sa retraite en 2007, j’ai pris un coup de vieux dans la gueule, pire qu’une biffle de Rocco. Vous aurez compris, faut arrêter de la soûler avec le porn. C’est pour cela que je continue à la glisser discrètement dans cette compilation de tweets.

Pour remplacer Rita, je propose la charmante Marina Visconti, dont la carrière débute aux États-Unis.

_________________________________________

Siri a encore trouvé un moyen de refiler du contenu exclusif et donner à ses fans le sentiment d’être unique en recevant un mail de sa part. Le business de la personnalisation à de l’avenir dans le porn.

Larkin Love en bonne capitaliste américaine n’épargne pas, elle atteint 100 % d’autofinancement dans son dernier bilan.

Sans forcément de lien, Danny Wylde mange du pénis de taureau. Ça le change me direz-vous. Il a aimé en plus.

_________________________________________

Samantha Rone au regard océan a reçu le plus beau compliment qu’un connard puisse balancer à une fille.

Riley Reid ne fut pas en reste non plus. Mais elle a jugé le terme « élégant » déplacé. Les mecs sont de gros relous quand même.

Jessie Andrews préfère les actes aux compliments. C’est par la preuve tangible d’un éjaculation montée à la main qu’elle juge sa réussite. Une façon comme une autre me direz-vous. Par conséquent, pas la peine d’avoir le bac pour réussir sa vie.

https://twitter.com/jessieslife/status/480945032933822465

_________________________________________

Millenial Falcon ne croit pas au prophète Lance Hart, elle préfère le bouddhisme japonais. Il a fait ses preuves.

Lance Hart d’ailleurs, qui a des projets pour le futur du porno. La lutte pour le #payforporn continue. Même si Reddit lui colle des bâtons bien durs et épais dans les roues.

Pendant ce temps, James Deen s’en balance de l’avenir du porn, il vit dans le présent et s’en fiche bien des petits copains qui galèrent. Il préfère passer son lundi après-midi à discuter avec des geeks.

_________________________________________

Pour terminer, on peut respirer : le paper.li de Valentina Nappi est enfin sorti. YEAH !

En bonus, cette pensée profonde de Taylor Vixen.

Les chutes de veille 4

Entretenir ma présence sur internet, pas facile pour le pusillanime que je suis. Manque d’audace, de fermeté avec moi-même quand il s’agit de satisfaire simplement un projet personnel. Ah ! si j’avais des commandes, je vous en donnerais des news de cul bien fraîches et croustillantes. Plus souvent qu’à votre tour, vous vous épateriez devant le nouveau film de Bonnie Rotten ou le set photo d’une fille délicate et assez gentille pour s’exhiber. Depuis le mois de mai, je veille de loin sur le porn et j’ai lancé le Quoi de neuf dans le porn qui me fait garder un œil sur le beau monde des montreurs de zizis. Étonnamment, je tiens le rythme quotidien.

J’avais une chute de veille dans mes brouillons, elle date un peu, mais j’ai ajouté des news fraîches. Je vous la mets quand même ?

_________________________________________

DogFart vit encore. En ligne depuis les années 1990, le network créateur notamment de BlacksOnBlondes continue de livrer son lot de porn à l’internaute conservateur et amoureux des stéréotypes raciaux. D’ailleurs, l’expression dog fart viendrait du cliché du Noir à grosse queue qui provoquerait des pets de fouf, les fameux dog farts, dans la position de la levrette. Tout un poème ! En tout cas, toujours dans le tag interracial, ils viennent de sortir une parodie s’inspirant du scandale des déclarations racistes du patron des Clippers, Donald Sterling. L’histoire X tourne alors au cuckold, grand classique, sa maîtresse jouée par Raven Bay (étoile montante du milieu) et sa femme jouée par la sage et vénérable Nina Hartley se tapent un joueur des Clippers. Humiliation au programme, enfin j’imagine. Comme partout sur internet, on parle de trucs sans vraiment les avoir vus. L’extrait explicite et le soft ci-dessous.

Tandis que la fille de Demi Moore se balade à poil dans les rues de New York, parce qu’Instagram, ils veulent pas de seins sur leur site les méchants, protestation révolution, trois jeunes norvégiennes ont lancé (depuis avril 2013) le Topless Tour sur la même plateforme, tout en restant respectueuses des règles communautaires du réseau. Délire du trio au départ, voyager et se prendre en photo nues face à la beauté du paysage. Depuis, elles reçoivent les insta de camarades féminines de partout dans le monde. Je me souviens de mes pérégrinations, je n’ai jamais eu la chance de croiser un groupe de filles expérimentant la sensation de liberté que montrer ses seins à la nature fournit, le vent caressant et les rayons de soleil léchant. Peu d’hommes, c’est bien dommage.

#TheToplessTour Thank you for all your lovely emails and all the support we are gaining across the globe. We loved this email from @xc.eleanore your words were so #Beautiful and your story is exactly what The Topless Tour is all about. "Being 14 years old, people are really harsh about what you look like. They only like you if you're pretty enough, or skinny enough, or wear the right clothes. But today while I was kayaking a little section of the Gard river (ending up at the #PontDuGard, a 2000 year old bridge built by the Romans) all that pressure and judging went away. And so did my shirt. I felt free, happy, and me. Thank you so much for giving me the first opportunity to feel that way in a very, very long time!". #France #Adventure #Traveller #BeautifulPlaces #BareYourSoul #Landscape #GetOutside #Freedom LET THE TOUR CONTINUE…

A post shared by The Topless Tour (@the_topless_tour) on

Thanks to all these beautiful girls! @bethany_griffiths #TheToplessTour #Hollywood

A post shared by The Topless Tour (@the_topless_tour) on

Joanna Angel, patronne dans le porn, veut nous faire fantasmer sur des vampires cheerleaders bien trop tatouées (on sait tous que les pom-pom girls sont sages et plutôt conservatrices) et des loups-garous mal déguisés avec son dernier film. D’accord, on veut bien, mais elle en rajoute une couche en sortant une chanson. C’est un peu trop d’un coup. Je ne sais pas si je vais tenir le choc.

Taschen sort un bouquin sur la Seconde Guerre Mondiale. My buddy, ça s’appelle et, si j’ai bien compris, ce sont des photos de militaires tout nus entre potes. Des potes avec qui on partage plus qu’une bière, avec qui on profite pleinement des potentiels derniers moments de sa vie. De là à se demander si ça se suçait dans les barges du Débarquement, il n’y a qu’un pas que je franchirais sans doute lors de mon prochain sommeil.

51N4y7vnyTL

Le revenge porn devient le nouvel épouvantail de la société. Avant, on flippait des mecs qui posaient des seringues contaminées au VIH sur les sièges du métro, désormais on a dans un coin de la tête, l’ex qui possède des clichés de nous avec un truc enfoncé dans le fondement et qui crée une page Facebook à notre infamie. La France a peur. Mais l’ex s’en fout, il ou elle a autre chose à foutre. Puis, tu n’avais qu’à rompre avec plus de tact. Malgré tout, les Américains méticuleux rajoutent des clauses dédiées au revenge porn dans leur contrat de mariage. On n’est jamais trop prudent. Demain, j’appelle Groupama pour savoir s’ils peuvent m’assurer en cas de fuite.

Vu ce que le projet Autoblow 2, le robot suceur, a récolté sur IndieGogo, le monde a une envie féroce de se branler en mains libres. Il voulait 45 000 dollars, il en a désormais plus de 260 000. Le futur est en marche et les robots suceurs seront légion.

Tori Black se lance dans la réalisation chez Elegant Angel. Elle a tourné une scène avec Alina Li, chinoise au pays du porn en santiags, dans le rôle principal. Enfin le rôle, faut comprendre, c’est du gonzo donc il n’y a pas vraiment de rôle, c’est l’actrice quoi. Vous m’avez compris. Mime Freak, le mec de Tori, bosse aussi pour Elegant Angel, mais je ne dirai pas qu’il y a du piston. Le piston, ça n’existe quand dans les moteurs, ailleurs il s’agit d’affinités.

_________________________________________

Le mec a mon âge et sort avec plusieurs vieilles en même temps. Pas des vieilles de cinquante ans, non il se tape de la nonagénaire et estime que 60 ans, c’est un peu jeune. Au-delà du caractère inédit de cette passion pour les fruits mûrs de la vie, il se dégage de la vidéo une condescendance à laquelle une jeune femme ayant les mêmes amours n’aurait pas eu droit. Cf. les meufs de Hugh Hefner. Alors par souci d’équité, cher Kyle, t’es un beau salopard de gigolo qui prépare sa retraite en profitant du pognon des vieilles. Sale Jean-Marie Banier, va !

_________________________________________

Jessie Andrews revient pour une scène chez Erotica X. Quand a été tournée cette scène, personne ne le sait.

Annette Schwarz remonte aussi à la surface avec un DVD fait de ses blanches mains pleines de pisse. L’urodélire à son meilleur, l’extrême à la mode européenne, ce n’est pas pour me déplaire. Et les charmes de l’accent allemand sont un véritable aphrodisiaque pour le fan de Thomas Mann que je suis.

Jessie Volt était à San Francisco, elle en a profité pour faire briller les couleurs du drapeau français au frontispice de l’Armory. Entre deux pénétrations par les sex machines diaboliques de Kink, elle a donné un cours de français à Mickey Mod.

Plus qu’une semaine pour soumettre vos nus à un futur magazine intitulé Nu. Les Montréalais à l’origine du projet veulent célébrer le corps humain en évitant de payer des photographes et des modèles. Faut dire que lancer une édition papier, ça coûte un bras, alors si vous voulez les aider, ils seront contents.

_________________________________________

Lucie Blush a sorti une nouvelle scène. Il n’y a rien à ajouter à part d’aller la mater, c’est top.

Quoi de neuf dans le porn ? 3

On tient le bambou comme disent les actrices en plein boulot. Pendant que l’équipe de France colle dans des ballons bien profondément aux Honduriens (qui n’ont pas rien de dur, si j’en crois une amie) dans le cadre de la coupe du monde de football, je perds mon temps à naviguer dans mes listes de comptes Twitter classés X. Pas bégueule, je vous en fais profiter.

_________________________________________

Tommy Gunn se sent seul en lisant le Times. Faut dire qu’entre deux tournages de partouze, une parodie de X-Men et le biopic porno de la vie de Jésus (si on en croit sa PP), Tommy s’intéresse énormément à l’actualité britannique malgré la distance qui le sépare géographiquement de cet ancien empire colonial de premier ordre.

Dana DeArmond est une perle de délicatesse qui n’a pas la langue dans sa poche. Preuve en est, elle n’hésite pas à utiliser le terme anglais équivalent aux déjections passant par le duodénum et l’ensemble du système digestif dans ses propres tweets.

Carter Cruiz, une petite nouvelle qui m’a tapé dans l’œil (comme dirait Le Pen père), promeut le vol en le qualifiant de frais, à la manière de la jeunesse décomplexée du langage. Drôle de morale chez les actrices en ce moment. Je ne soutiens pas ces dérives.

_________________________________________

Petite info sympa, Jessie Andrews revient en France pour se produire en boîte de nuit, notamment à Tours, où plusieurs dates sont prévues (vu qu’elle reste plusieurs mois, je soupçonne une Scarlett Johannsonade, elle sort avec un Tourangeau, obligé). Je n’irai pas perso, mais je vous mets quand même son programme.

https://twitter.com/jessieslife/status/478191245466951680

Petite info rassurante, les actrices sont comme nous, elles envoient aussi des textos bourrées en soirée (car en journée, elles le sont aussi, mais d’une autre manière, si je puis m’exprimer ainsi).

Petite info triste, Kissa Sins a été retrouvée sans vie sur une plage de Malibu. Professionnelle jusqu’au bout, les secours l’ont découverte dans une position très photogénique, rappelant ses plus beaux shootings. Chapeau l’artiste !

_________________________________________

Adult Empire, le Vidéo Futur du porn, pousse la sortie d’un DVD rigolo et coquin. Gag on my cock, troisième édition de la série à succès où des filles racontent des blagues de cul la bouche pleine. Télérama a mis un petit bonhomme enthousiaste.

Danica Dillon manque d’ambition dans sa carrière de blogueuse mode/lingerie. Elle ne demande que 500 $ de rémunération pour un post sponso. Valentine, Kenza et Betty se marrent doucement.

Dans le même style, Karmen Karma échange des photos exclusives de ses nouveaux nichons en plastique si on lui spoile une série. Petit oubli, elle n’a pas précisé laquelle.

https://twitter.com/KarmenKarma/status/478254704124653568

_________________________________________

Spécial fête des pères : une date très populaire chez les actrices et acteurs pornos.

Dani Daniels a pensé à tous les papas, même aux pères sans enfants.

Le gros pervers d’eFukt s’est trompé, lui, en souhaitant une bonne fête à la maman de Fuckers, sans doute un proche.

https://twitter.com/efuktdotcom/status/478256497290657792

Luna Star a probablement comblé son papounet avec ce tweet fort à propos. Une belle façon de dire merci à son géniteur pour l’héritage génétique. Je ne vois que ça.

_________________________________________

Spécial foot :

Depuis le début du Mondial, Manuel Ferrara a été embauché par Canal Plus (qui n’ont pas les droits) pour remplacer la petite alerte but rigolote des soirées Ligue 1. A chaque ballon rentré, Manu tweete. Une belle façon d’occuper son congé paternité.

D’ailleurs, on devrait retrouver Manu bientôt sous la Tour Eiffel.

Sinon l’athlète flexible, Christian XXX critique allègrement le goût et la distinction française. Si c’est comme ça, privé de strap-on, mon garçon ! Eh toc !

_________________________________________

On termine avec la passion du rap chez les actrices. Remy Lacroix se demande si elle peut rapper pendant que son mec dort. Je ne comprends pas bien la question.

https://twitter.com/Remymeow/status/478250198498836480

 

Quoi de neuf dans le porn ? 2

Ce sont les premiers jours de la réactivation, je ne glande rien, nous sommes samedi soir et il y a Yannick Noah qui chante à la télé. Les conditions sont réunies pour écrire cette deuxième édition des tweets du jour, rendez-vous déjà incontournable des internets croisés de l’humour et du porno. Gare à vous les twittos rigolos, tel un Fibre Tigre, un Zafinho ou pire un Pornkid, je balance la rigolade dans la cuvette des chiottes et comprenne qui pourra.

Ariel Rebel, en se levant le matin, commence sa routine gymnique et pendant qu’elle fait des abdos, les idées lui viennent dans des éclairs de lucidité. Et si pendant ses exercices un ou une ami-e lui préparait son petit-déjeuner. Je ne comprends pas bien pourquoi son mec, Max Rebel, ne s’en occupe pas. Partage des tâches, bordel !

Mr Marcus, homme qui a un sens du partage très prononcé, ses collègues de travail vous le diront, a déclenché une guerre contre Dieu lui-même. Le mec a peur de rien. Mais c’est pas parce que tu bandes pendant deux heures d’affilée qu’il faut prendre le melon et s’attaquer aux institutions.

Cherie DeVille s’attaque, elle aussi, à des projets bien balaises. Elle marche sur les pas de Véronique Jannot et s’en va niquer avec la mer. Bon courage à elle. Personnellement, j’aurais plutôt choisi de faire l’amour avec une mare. Qui va piano, va sano.

Sara Luvv a de l’amour à revendre, c’est pas la dernière à donner à la Croix-rouge et aux Restos du cœur, mais faut pas la prendre pour une conne. Si tu veux lui pisser dessus, tu demandes. C’est quoi ces gens ajoutent des hashtags à la vie ? MARRE ! Sara n’est pas une bonne poire ! (à lavement. Dans le porno, cette blague est un classique en coulisse, c’est Phil Hollyday qui me l’a dit.)

Au lieu de boire de la pisse, Dana DeArmond a mangé du poisson. C’est bien aussi. Elle remercie d’ailleurs le restaurateur pour son savoir-faire.

Attention, le bad buzz pointe le bout du nez. Dana Vespoli dérape. Elle traite le rappeur Xzibit de gorille. Pas cool Dana, on te pensait plus ouverte avec toutes ces vidéos où tu encules des mecs. Le racisme, c’est pas cool.

Rubrique foot, Amarna Miller, étoile ascendante du porn européen, soutient le Chili. Un choix sans doute en lien avec une partie de sa famille expatriée dans ce pays depuis 1975.

Penthouse ne se mouille pas et supporte plusieurs pays pour le Mondial. La présence de la France incarnée par Jenna J. Ross ne semblait pas vraiment nécessaire, mais merci quand même.

Pour terminer, rendez-vous cette nuit sur Direct 8 pour écouter Nephaël, délicieuse au demeurant, nous lire la correspondance antisémite de Louis-Ferdinand Céline.

(Jessie Andrews fait un #FacepalmPillow après avoir lu toutes ces conneries.)

https://twitter.com/jessieslife/status/477774343368228864