Jessie Andrews de retour pour du rimjob

Jessie Andrews de retour pour du rimjob

Des mois que la petite amie du porn n’avait pas pointé le bout de son nez dans une scène fraîche. Jessie Andrews avait abandonné les marathons de pipes baveuses pour se rapprocher de la gent féminine et parcourir les courbes de ces consœurs de ses petits doigts agiles. Elle apparaît pour EroticaX et Mason (qu’elle a bien connue à l’époque Elegant Angel) dans une complicité moussante de salle de bains en compagnie de Sovereign Syre.

Mis de côté les bracelets et autres mixtapes électro. Elle se concentre sur le rimjob et le cunni, deux nobles activités qu’il est important de pratiquer 30 minutes par jour selon l’INPES. L’esthétique du film se place dans la tendance du mouvement classe du porn : éclairage au spot, body transparent, champagne et maquillage léger malgré les faux cils. Rajoutez un peu de poil pour faire bonne mesure et la magie devrait opérer. Jessie et Sovereign sont deux professionnelles, elles sauront feindre la passion et se frotter selon les canons du genre, aucune crainte à avoir.

Tout débute dans une baignoire, ça se touche avec des bulles tout en veillant à préserver la flore vaginale de chacune. Une cystite arrive vite quand savon il y a. Avertissement utile aussi pour les garçons. Par contre, il n’en est pas de même pour la langue de Jessie. Quand elle pénètre la bouche de sa collègue, rester impassible tient du miracle et le flot des pensées se déverse en vague au fond des culottes.

Une fois l’ouverture humide terminée, les deux comparses se retrouvent dans une chambre d’hôtel pour s’échanger de longs baisers (et autres). L’ambiance est plus sèche, ça cherche le plaisir comme de l’or dans le Yukon, les techniques vues et revues n’empêchent pas les regards de s’énamourer sous les puissantes vibrations provoquées par la machine humaine. Jessie privilégie le rimjob, comme si avant le match, elle avait gagné le toss. Pile chatte, face anus.

Ici s’arrête l’expertise, on rentre dans l’intime, le goût de chacun. Je ne vais pas vous dire, c’est super ou c’est tout pourri. Devant du porno pro, chacun se focalise sur ce qu’il aime et fourre dans sa besace à phalanges qui une hanche gironde, qui un pli de ventre, qui une lèvre mordue. On tente de trouver ce qu’on était venus provoquer, l’étincelle qui enflammera la mèche du désir. Chacun cherche son tag et Jessie nous aide bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s