Les chutes de veille 1

Tous les jours, je laisse filer dans les mailles de ma veille des tas d’infos, de photos qui ne conviennent pas au Tag Parfait et qu’il est un peu dommage de ne partager que sur Twitter. Alors, je ressors de mon slip magique le blog sexo-ego-porno qui devrait bien convenir pour archiver les perles indigentes et inappropriées au site de mon Twitto et boss préféré, le beau, rigolo et sexy Gonzo. (Oui, un peu de lèche ne nuit pas à la santé.)

Commençons par la délicieuse et engagée Stoya, la porn star de gauche qui n’hésite plus, depuis qu’elle est sans employeur, à lever son poing en l’air pour dénoncer la collusion entre les tubes et les productions pornos. Sans transition, faut quand même avoir une grande bouche pour avaler un tel engin, heureusement Marie Luv avec sa mitaine possède de quoi assurer le job. Pour ce gif délicieux, clique quelque part où c’est en gras, coloré et souligné. Je ne le mets pas en pleine page, je risquerais d’être cloué au pilori.

Depuis HBO, les séries affichent toutes des foufounes prenant l’air climatisé des studios californiens, peu importe le sujet, peu importe l’époque. Dans cette veine innovante, Starz, une chaîne câblée parmi d’autres, présente son nouveau programme original avec la meilleure des campagnes de pub du monde : des poils pubiens sur une belle jeune femme. Elle se nomme Jessica Parker Kennedy et n’a rien à voir avec la dynastie maudite.

Miley n’en finit plus de vouloir nous montrer ses tétés, sans jamais oser l’audace de la sœur Jackson. Elle tourne autour de l’aréole, nous commençons à nous impatienter. Tandis que beaucoup la conspue, je la trouve attachante avec sa langue qui pend et son twerk de blanche qui en vaut bien un autre. Si ce n’était sa coiffure de merde, je téléchargerai sa musique illégalement pour la jouer comme Ron Jeremy sur une boule de chantier imaginaire.

sMYC1

Sur les photos de W, on ne la reconnait et là, je dis : je fappe. Enfin une coupe conventionnelle. Marre des gens qui se rebellent à travers leur accoutrement et leurs cheveux. La révolution ne sera pas capillaire les gars !

Laissons Miley se reposer, elle va revenir bientôt avec des photos topless. Et laissons-nous séduire par le charme d’Erin photographiée dans cette série par . Nous n’avons pas plus d’infos sur cette hipster qui semble vivre dans un loft au milieu d’un ancien quartier industriel, surplombant un concessionnaire Porsche. Des bonnes voitures au demeurant. Oui, je sais que ce n’est pas vraiment là qu’elle habite, on n’est pas dans Me in my place et je ne suis pas idiot. Avec ses grosses lunettes, elle me rappelle Agaterie, qui a changé de nom sur Twitter, on ne sait trop pourquoi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En mettant le prochain lien de côté dans l’espoir d’insuffler une énième naissance à ce blog, j’avais marqué « fille en pull ». Ma foi, j’ai eu bien raison, cette description laconique correspond assez justement à la vidéo qui suit. Ni nudité ni dubstep, mais cela reste agréable à regarder.

Changeons d’univers et allons nous souvenir de ces temps tourmentés qui furent ceux de la Seconde guerre mondiale. Ils ne faisait pas bon vivre à cette époque, mis à part pour les chats, que les Nazis affectionnaient particulièrement. Voilà probablement une des raisons pour laquelle Art Spiegelman les avaient dessinés sous des traits félins. Je ne vois pas d’autres explications. Un tumblr est consacré à ces terribles officiers qui, un chaton à la main, deviendraient presque mignons. Je ne cautionne aucunement le nazisme ou Dieudonné, précision pour éviter les malentendus.

chat nazi

Eh oui ! Le old est autorisé ici. Vous pouvez vivre votre crasse ignorance des buzz internet ou votre manque de mémoire en toute quiétude. On n’en a rien à branler du old, le old c’est bon et c’est pas ta petite sœur qui me contredira.

Certes l’ancien a son charme, mais ne méprisons pas l’avenir pour autant. Slate nous conte l’Internet du futur et ce filou a explosé dans l’atmosphère, remplissant chaque bouffée d’oxygène que nous respirerons, chaque geste que nous ferons. Internet en 2063, ils sont précis ces cons, s’appellera Outerweb et nous aura servi un beau facial tellement puissant qu’on en aura partout, sur le frigo, les cheveux, le canapé et même chez ton boulanger, gros dégueulasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s