Les chutes de veille 3

Les samedis sous la pluie sont les plus tendres, on se love sous la couette, ça cliquette dehors et, les yeux fermés, on s’imagine des choses et on bande fort. Les petits déjeuners sont plus copieux aussi, bref on est bien. Rajoutez à cela les épreuves de skeleton de Sotchi et le bonheur est total.

Cette semaine, le magazine britannique Nuts fête ses dix ans, tandis que Front trépassait. Pour la fête, ils ont convié ce que le royaume de Sa Majesté comptait de mieux en grosses poitrines naturelles. Mais bon, tout ça est bien trop photoshopé, c’est pourri, ça fait bander les puceaux.

Chaque jour, Photoshop tue un peu plus le fap

Chaque jour, Photoshop tue un peu plus le fap

Pour se consoler, une image, tirée du futur meilleur film de l’année, Nurse 3D, m’a basculé dans la team #petitbouli. Il s’agit des fesses de Katrina Bowden, dont le monde tomba amoureux quand la série 30 Rock sortit aux États-Unis. Le fantasme parfait de la blonde qu’elle l’incarne depuis quelques années dans les songes du samedi matin.

#petitbouli

#petitbouli

Nina Dobrev est très jolie, elle sortirait avec l’ex de Miley Cyrus, Liam Hemsworth qui est le frère de son frère qui a joué Thor avec Natalie Portman qui est aussi attirante que Scarlett Johannson qui sort avec mon cousin. Hé ouais ! Voici la souple Nina en train de tâter l’entrejambe de Conan O’Brien en 2012.

En parlant de Miley, elle a passé le Rubicon et nous a transmis gentiment une photo du plan à trois qu’elle a eu avec Phil Holliday et Baptiste Giabiconi. Sachez, messieurs les censeurs, que je vous dis crotte ! Pas moyen de trouver la photo sans étoile.

miley3

Au J.O., il y a plein d’athlètes et comme à chaque édition, le marronnier consiste à dire qu’ils baisent comme des lapins. On s’imagine des partouzes de gens bien foutus et endurants (par la force de la chose) ; personnellement, ça me déprime. Heureusement, l’athlète libanaise dont personne n’a retenu le nom a posé plus ou moins à poil dans la neige. Une manière bien sympathique de consoler les petits frustrés dans mon genre.

Dans la mode, la semaine fut intense, chaque jour plusieurs modèles nues. Tellement que je n’ai pu m’intéresser vraiment à aucune d’entre elles. C’est bien triste, l’abondance tue la connaissance. Il en va ainsi aussi dans les sciences.

Voici une de mes préférées : Erin Fee photographiée par Matteo Matanari. Elle est si douce avec ses yeux bleu piscine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Berta par Rokas Darulis est bien songeuse, sans doute a-t-elle lu cette histoire de bite d’âne dont je vous parle plus bas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parfois, les petits délires des gens de mode vont trop loin, parfois non. Là, j’hésite à trancher. Melissa Bell photographiée par David Standish est trop bien foutue pour rejeter en bloc les choix artistiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kinga Kaza par Lukas Dziewic présente un profil un peu trop mannequin, un peu trop maigre. Mais son grand nez et le délire maillot spandex une pièce m’ont permis de mettre de côté ces considérations plaintives.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Anja Rubik est un casse-tête chinois. Tu l’as ? Mario Testino a tenté de résoudre son mystère en la foutant à poil dans une chambre d’hôtel. Un peu le désir du clampin de base quand même, ça m’étonnerait qu’il y soit arrivé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y aurait d’autres filles à présenter, mais je préfère achever cette liste de beauté par Liz Solari photographiée par Nacho Ricci. Liz est merveilleusement belle sur ces photos. Son regard clair inspire la crainte de se prendre un vent, mais quelque chose me pousse à tenter un truc. Sur un malentendu, elle peut penser que je vaux le coup.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un peu de porn en la personne de Valentina Nappi, qui je ne le cache pas, est mon actrice favorite depuis que j’ai assisté à sa perversité dans la seizième édition de RAW de notre bien-aimé Manuel Ferrara — un mec qui fait bien plus pour la renommée de la France que ces cons de Daft Punk. Valentina a posé pour les traditionnelles covers d’Elegant Angel. Bizarrement, j’apprécie mieux la retouche dans ce contexte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et puis, dans le reste de la veille, j’ai appris à nouer mes cravates sur Slate, j’ai vu que Bill Gates en faisait trop pour compenser son passé de dictateur informatique ; Jezebel a souligné que le patron d’American Apparel était un libéral contre les frontières, c’est-à-dire l’incarnation parfaite du bohème-hipster, le bopster que j’ai inventé cette semaine. Des fois, j’invente des concepts de merde et je m’en glorifie des jours durant.

En parlant de moi, je dois vous raconter cette histoire aussi. J’ai une ex en Nouvelle-Zélande et en revenant d’un séjour en France où elle en a profité pour coucher avec mon meilleur pote et une autre de mes ex sans m’inviter, la salope, elle s’est fait contrôler à l’aéroport d’Auckland. Les douaniers méticuleux lui ont confisqué un dildo qu’on avait moulé sur ma teub et qu’elle amène partout. Les mecs ont cru que c’était une bite d’âne. Haha les cons !

Pour conclure, sachez qu’une recherche à la noix prouve que les relations sexuelles entre amis ne ruinent pas l’amitié. J’ai envoyé pas mal de textos à la suite de cette nouvelle. Encore aucune réponse. J’attends…

Les chutes de veille 2

Le second volet utilise des chutes de veille qui datent du début de la semaine. On va voir combien de temps je vais tenir cette série, j’ai déjà du retard. J’aimerais passer genre 20 minutes, mais il va m’en falloir plus pour écrire et corriger, histoire de ne pas fournir un ramassis de fautes qui vous dégoûterait de la lecture. Comme en plus, je ne peux pas vraiment mettre d’images pornos, vous n’aurez aucun remords à ne plus cliquer sur les tweets qui annoncent un nouveau billet.

Aux États-Unis, une nouvelle candidate des concours de Miss Teen USA a tourné un porno. Ce n’est pas une sextape, soyons clair. Je le répète sans cesse sur le Tag, ces filles font du porno avec des studios patentés, pas avec leur petit copain pour favoriser l’excitation d’un moment partagé. Elle s’appelle Kristy et possède une énorme choucroute sur la tête. Quand on pense qu’elle a dû spécialement aller chez le coiffeur pour être belle pour le tournage, on doute de sa capacité de jugement. Bref, elle s’est lancée comme Melissa King (même prod), cette dernière ne semble pas vraiment souffrir depuis que sa vidéo à tourner sur internet. Je la suis sur Instagram, elle s’y montre heureuse, même si elle a fait un tour au poste de police suite à un bizutage de sa sororité.

En ce qui concerne Kristy, je n’ai pas eu le temps de me pencher sur ses talents d’actrice. Mais je ne saurai trop tarder, histoire de constater que les mecs de GirlsDoPorn ne savent pas vraiment mettre en valeur les gentilles filles courageuses qu’ils recrutent.

Kristy

Keisha Grey grimpe fort dans le porn, je l’avais remarquée dans les films de Mason pour Hard X. Elle se dandinait avec la super jolie Ariana Marie. Malgré un air pas très photogénique, Keisha plaît, ce vice dans le regard, cette béance entre les dents. La voilà dans un GIF en provenance directe de Hard X. Ils ont décidé de faire des images animées un support de communication officiel. Belle initiative.

Je vous le dis comme je le pense : Asphyxia Noir me fait trop flipper, la vérité. Oui, ils forment un couple super mignon avec Danny Wylde, frais et sincère (on espère), mais le délire gothique de la brune frangée me colle les miquettes. Matez cette horreur qu’elle a postée sur IG et pensez-y en vous endormant ce soir. Je vous souhaite de bons cauchemars.

Je nous colle le lien d’une interview de B. Skow au cas où je repasserai par là et que le temps de la lire me sera accordé. B. Skow bosse pour Girlfriends Films, un studio qui ne faisait que du lesbien avant. Nouvelle stratégie de développement avec l’arrivée de Skow, ils sont partis dans des délires foufous (comme les sœurs siamoises) autorisant les quéquettes. L’homme poivre et sel explore les tabous dans une ambiance tout public. Il faut que je lise ce qu’il raconte.

Sortons du porn pour s’intéresser à la mode, les deux mamelles du fappeur esthète.

Orlando Bloom a une nouvelle copine. Ma foi, je désespérais qu’il n’en retrouve jamais une. Pas facile pour un mec qui joue Légolas de choper en soirée, tu t’imagines le gars charmant et doué, il marche quand même sur la neige sans s’enfoncer et tu te retrouves avec un acteur sans doute cocaïné qui te drague en payant des bouteilles de champagne rosé à 100 000 dollars. La louse totale du mec. La France s’est portée au secours de cette vedette en détresse en la personne de Nora Arnezeder, comédienne. En fait, on se tamponne de savoir qui est cette jolie fille. Ce qui intéresse les gens, ce sont les images d’elle topless à la plage et embrassant une nana. Voilà ce qui intéresse le monde ! Eh bien, je ne suis pas fier de nous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’aurais pas voulu que vous finissiez ce ramassis de salmigondis sans les images de la douce Samantha York photographiée par Vanina Sorrenti. Je crois qu’au niveau des seins, on n’est pas mal. Merci la mode et Delphine Dahnier pour le stylisme de toute beauté de ce set. La recherche de l’épure est remarquable. Il fallait oser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shakira et Rihanna font du porno

L’annonce avait été faite et les fappeurs se préparaient : Shakira et Rihanna ont fait un clip ensemble.

À sa sortie, je ne fus pas déçu. Dans la même veine que celui avec Beyoncé, Shakira pratique toujours ses ondulations cadencées sèchement. Les tenues proviennent du porno chic à la Bodilis, Rihanna accompagne la voix de fond de gorge de la Colombienne de son flow neurasthénique et on bande bien sur les plans boulis. L’époque où les chanteuses vedettes rechignaient à exposer d’un centième un postérieur ficelé est révolue. On ne va pas se plaindre, même Beyoncé laisse des images de son money maker filtrer.

Le clip de… tiens, je n’ai aucune idée du titre, est fappastique. Ce beau moment de complicité, ce fumage de cigares, cette caresse, l’ambiance me chatouille la nouille. Poésie.

Un dernier petit mot pour demander à Rihanna d’arrêter de twerker, c’est pas terrible. Laisse ça à Miley !

Les chutes de veille 1

Tous les jours, je laisse filer dans les mailles de ma veille des tas d’infos, de photos qui ne conviennent pas au Tag Parfait et qu’il est un peu dommage de ne partager que sur Twitter. Alors, je ressors de mon slip magique le blog sexo-ego-porno qui devrait bien convenir pour archiver les perles indigentes et inappropriées au site de mon Twitto et boss préféré, le beau, rigolo et sexy Gonzo. (Oui, un peu de lèche ne nuit pas à la santé.)

Commençons par la délicieuse et engagée Stoya, la porn star de gauche qui n’hésite plus, depuis qu’elle est sans employeur, à lever son poing en l’air pour dénoncer la collusion entre les tubes et les productions pornos. Sans transition, faut quand même avoir une grande bouche pour avaler un tel engin, heureusement Marie Luv avec sa mitaine possède de quoi assurer le job. Pour ce gif délicieux, clique quelque part où c’est en gras, coloré et souligné. Je ne le mets pas en pleine page, je risquerais d’être cloué au pilori.

Depuis HBO, les séries affichent toutes des foufounes prenant l’air climatisé des studios californiens, peu importe le sujet, peu importe l’époque. Dans cette veine innovante, Starz, une chaîne câblée parmi d’autres, présente son nouveau programme original avec la meilleure des campagnes de pub du monde : des poils pubiens sur une belle jeune femme. Elle se nomme Jessica Parker Kennedy et n’a rien à voir avec la dynastie maudite.

Miley n’en finit plus de vouloir nous montrer ses tétés, sans jamais oser l’audace de la sœur Jackson. Elle tourne autour de l’aréole, nous commençons à nous impatienter. Tandis que beaucoup la conspue, je la trouve attachante avec sa langue qui pend et son twerk de blanche qui en vaut bien un autre. Si ce n’était sa coiffure de merde, je téléchargerai sa musique illégalement pour la jouer comme Ron Jeremy sur une boule de chantier imaginaire.

sMYC1

Sur les photos de W, on ne la reconnait et là, je dis : je fappe. Enfin une coupe conventionnelle. Marre des gens qui se rebellent à travers leur accoutrement et leurs cheveux. La révolution ne sera pas capillaire les gars !

Laissons Miley se reposer, elle va revenir bientôt avec des photos topless. Et laissons-nous séduire par le charme d’Erin photographiée dans cette série par . Nous n’avons pas plus d’infos sur cette hipster qui semble vivre dans un loft au milieu d’un ancien quartier industriel, surplombant un concessionnaire Porsche. Des bonnes voitures au demeurant. Oui, je sais que ce n’est pas vraiment là qu’elle habite, on n’est pas dans Me in my place et je ne suis pas idiot. Avec ses grosses lunettes, elle me rappelle Agaterie, qui a changé de nom sur Twitter, on ne sait trop pourquoi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En mettant le prochain lien de côté dans l’espoir d’insuffler une énième naissance à ce blog, j’avais marqué « fille en pull ». Ma foi, j’ai eu bien raison, cette description laconique correspond assez justement à la vidéo qui suit. Ni nudité ni dubstep, mais cela reste agréable à regarder.

Changeons d’univers et allons nous souvenir de ces temps tourmentés qui furent ceux de la Seconde guerre mondiale. Ils ne faisait pas bon vivre à cette époque, mis à part pour les chats, que les Nazis affectionnaient particulièrement. Voilà probablement une des raisons pour laquelle Art Spiegelman les avaient dessinés sous des traits félins. Je ne vois pas d’autres explications. Un tumblr est consacré à ces terribles officiers qui, un chaton à la main, deviendraient presque mignons. Je ne cautionne aucunement le nazisme ou Dieudonné, précision pour éviter les malentendus.

chat nazi

Eh oui ! Le old est autorisé ici. Vous pouvez vivre votre crasse ignorance des buzz internet ou votre manque de mémoire en toute quiétude. On n’en a rien à branler du old, le old c’est bon et c’est pas ta petite sœur qui me contredira.

Certes l’ancien a son charme, mais ne méprisons pas l’avenir pour autant. Slate nous conte l’Internet du futur et ce filou a explosé dans l’atmosphère, remplissant chaque bouffée d’oxygène que nous respirerons, chaque geste que nous ferons. Internet en 2063, ils sont précis ces cons, s’appellera Outerweb et nous aura servi un beau facial tellement puissant qu’on en aura partout, sur le frigo, les cheveux, le canapé et même chez ton boulanger, gros dégueulasse.